On sait désormais pourquoi Schiaparelli sest crashé – Libération

Photographies du site du crash de l’atterrisseur de  la mission Exomars, réalisées à une distance de 75 mio. de kilomètres (!).

schiaparelli_in_colour_node_full_image_2

Source:http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/ExoMars/Schiaparelli_crash_site_in_colour

Source : On sait désormais pourquoi Schiaparelli sest crashé – Libération

Ecrit par Commentaires fermés sur On sait désormais pourquoi Schiaparelli sest crashé – Libération Publié dans Non classé Mots-clé ,

Les crimes au Darfour traqués par le crowdsourcing – Libération

Amnesty International a lancé un projet participatif, Decode Darfur, pour repérer des traces de destruction des villages parmi les milliers d’images satellites de cette immense zone soudanaise.

Source : Les crimes au Darfour traqués par le crowdsourcing – Libération

Exposition !Mediengruppe Bitnik: Jusqu’ici tout va bien au CCS Paris – e-flux

!Mediengruppe Bitnik, duo composé de Carmen Weisskopf et Domagoj Smoljo (nés en 1976 et 1979, basés à Zurich et Berlin), utilise Internet comme matériau de son travail artistique. Il s’est notamment fait connaître en 2013par le projet Delivery for Mr. Assange. En août 2015, le célèbre site canadien de rencontres extraconjugales Ashley Madison était hacké. Des millions de noms et de documents ont été ainsi dévoilés publiquement. !Mediengruppe Bitnik s’est intéressé à ce cas, notamment aux bots utilisés comme interlocuteurs des abonnés du site. Il a découvert qu’à Paris, il y a environ 44’000 utilisateurs du site, qui n’ont comme interlocuteurs que 61 robots, surnommés Angels. Ces données servent de point de départ à l’exposition spécialement conçue pour le CCS, et qui sera développée dans une autre configuration à swissnex San Francisco en 2017.

bitnik.org

En partenariat avec Zerodeux et Slash

Les soireés Bot like me des 2 et 3 décembre sont organisées en écho à l’exposition de !Mediengruppe Bitnik.

Source : !Mediengruppe Bitnik: Jusqu’ici tout va bien – Announcements – e-flux

Eric Sadin : «L’anarcho-libéralisme numérique n’est plus tolérable» – Libération

Mythe de la start-up, précarisation des travailleurs, dépossession des capacités créatrices… Le philosophe Eric Sadin dénonce les ravages de la vision du monde propagée par le «technolibéralisme».

Source : Eric Sadin : «L’anarcho-libéralisme numérique n’est plus tolérable» – Libération

Cops Have a Database of 117M Faces. You’re Probably in It | WIRED

A new report catalogues the sweeping scope and shoddy safeguards of U.S. law enforcement’s facial recognition tools.

Source : Cops Have a Database of 117M Faces. You’re Probably in It | WIRED

Nikon Develops Camera With 4 Lenses. — TYLIUM

Exciting New Technology That’s Emerging In the World of Photography. Rumours are flying around purporting that Nikon has developed a new multi-aperture computational camera. Information surrounding this still remains unclear, but in April 2013 a « 4 eye » patent (No. 2016-114615) was submitted, only recently being approved in mid-June of this year. Similar to crisp the imagery found in HDR composite photography, Nikon’s 4 lens technology maintains excellent detailing, vast colour ranges and strong low light performance. Thinner than compacts of today does this spell immediate competition to the likes of leaked features in Apple’s iPhone 7 and others within the industry? We’ll have to wait for official confirmation surrounding all before we judgement can be passed. In the meantime check out cameras we know exist: Hasselblad Media Format XD-1, FujiFilm XT-2 Compact and Blond Studio’s Innovative Mirrorless Compact.

Source : Nikon Develops Camera With 4 Lenses. — TYLIUM

Ecrit par Commentaires fermés sur Nikon Develops Camera With 4 Lenses. — TYLIUM Publié dans Non classé

Comment est-ce qu’on photographie la surveillance de masse ? | The Creators Project

Nouvelle série de Trevor Paglen sur le concept de machine vision, qui thématise la convergence entre données et images « photographiques », et illustre littéralement la projection de Jonathan Crary dans L’art de l’observateur (1992) stipulant que « La formalisation et la diffusion d’images produites par des moyens informatiques préludent à l’invasion d’«espaces» visuels forgés de toutes pièces et sans commune mesure avec les pouvoirs mimétiques du cinéma, de la photographie et de la télévision ».

L’artiste américain Trevor Paglen documente depuis de longues années des sujets aussi abstraits qu’Internet, la protection des données ou les usages numériques.

Source : Comment est-ce qu’on photographie la surveillance de masse ? | The Creators Project